LE MONITEUR : zoom sur une solution semi-industrielle pour un collège en modules Dhomino

Chantier CROUS Toulouse modules osature bois Dhomino pose Sorec Habitat architecte Patriarche & CoDans leur numéro 338 du 23 décembre 2014, Les Cahiers Techniques du Bâtiment (Edition Le Moniteur de la construction) reviennent en plusieurs articles sur l'industrialisation des systèmes constructifs.

En ouverture du Dossier et dans le premier article traitant de la préfabrication 3D, le système constructif DHOMINO est cité en référence pour les réalisations réalisées avec l'Agence Patriarche & Co et le fabricant SOREC Habitat, pour les résidences étudiantes de différents CROUS ou pour les projets à venir en empilement R+9 et au-delà.

Dans un article suivant du dossier, un zoom est réalisé sur la solution semi-industrielle Dhomino en bois pour la réalisation du collège de Clisson en 98 modules préfabriqués

Exemple Logements collectifs modules ossature bois préfabriqués 10 niveau R+9  Dhomino pose Sorec Habitat architecte Patriarche & CoDossier 1 : Préfabrication 3D : Du tout-modulaire à la mixité des procédés

La préfabrication 3D trouve sa place dans la construction définitive, avec des expérimentations récentes dans le résidentiel collectif. De multiples pistes de développement apparaissent pour le neuf, mais également la réhabilitation.

« Cancer de l’architecture » pour certains, « opportunité à saisir » pour d’autres, la solution modulaire tridimensionnelle divise encore les acteurs de la construction. Pourtant, l’approche visant à intégrer la préfabrication dans une opération gagne, grâce au module 3D, de nouveaux champs d’application. Qu’il s’agisse, en construction neuve, de recourir à des modules assemblables, ou en réhabilitation, d’ajouter à l’existant des composants 3D préfabriqués pour des extensions ou surélévations, cette alternative à la construction traditionnelle intéresse de plus en plus les donneurs d’ordres publics ou privés. Si la filière sèche offre la garantie d’une fabrication protégée des intempéries et d’une qualité dûment contrôlée en usine, les délais et le nombre d’intervenants du chantier sont d’autant plus réduits lorsque l’on privilégie la préfabrication tridimensionnelle. Conscients de ces atouts, les industriels concentrent leurs efforts sur l’adaptation du modulaire aux attentes de la maîtrise d’œuvre. Conception du volume sur mesure, degré de prééquipement, procédé de montage sur le chantier… lire la suite ici.

Dossier 4 : Zoom sur une solution semi-industrielle en bois pour un collège

Pour rester informés, le compte twitter @DhominoSAS