Atelier éphémère pour construction modulaire - collège de Clisson / fabricant LECO

Article suivant ce lien :

Près de 100 modules en bois et 13 mois de travail ont été nécessaires à la réalisation du second collège public de Clisson qui sera livré dans quelques semaines. Commandé par le conseil général de Loire Atlantique et réalisé selon le système constructif breveté par le bureau d'études Dhomino, le bâtiment s'étend sur 5 800 m² et son chantier a donné lieu à une organisation très particulière.

Les modules bois sous licence Dhomino constituent un système constructif à part entière
Si les modules bois conçus par le bureau d'études Dhomino sont assimilables à de la construction à ossature bois, ils en diffèrent pourtant notablement en deux points. D'une part, la structure de base est formée par des cadres rectangulaires, assemblés selon la technique des charpentes industrielles. D'autre part, les montants verticaux reprennent intégralement les charges et ne reposent pas sur une lisse basse.
Ainsi les modules peuvent être empilés et permettent de construire des bâtiments qui dépassent les dix étages, comme l'a proposé le bureau d'études Dhomino dans un récent projet, hélas, non retenu. Pour le collège de Clisson, pas de grande hauteur, mais des modules qui font jusqu'à 16 mètres de long et qui peuvent intégrer une demi salle de classe et le couloir attenant. Du sur-mesure puisque sur les 100 modules, 80 modèles différents coexistent.


L'assemblage des modules a été fait dans un atelier éphémère à quelques kilomètres du chantier

Le groupement de conception-réalisation, mené par Quille Construction et l’agence d’Architectes Rocheteau Saillard, a confié la fabrication des modules à sept entreprises locales. Un choix tout à fait classique puisque les modules bois sont livrés finis sur chantier et que leur réalisation fait intervenir plusieurs corps d'état. Ce qui est plus original, c'est que l'assemblage et la finition des modules ont été installés dans un bâtiment loué pour le temps du chantier, à quelques kilomètres de là. En effet, ces étapes ne demandent pas de machine particulière. La méthode industrielle du LEAN a été utilisée dans l’atelier pour organiser de manière séquentielle les différentes tâches des entreprises et optimiser le temps de construction. Les modules ont été fabriqués et assemblés deux par deux sur le chantier pour former une salle de classe. Enfin, le collège sera évolutif et pourra s’adapter au fil du temps. Des modules pourront ainsi être déplacés ultérieurement en fonction de nouveaux usages ou ajoutés si les effectifs augmentent.

 

Crédit photo : Voir également l'article de l'Hebdo Sèvre et Maine sur ce lien

Exclusif : A l'intérieur du chantier du futur collège de Clisson

Les travaux du futur collège de Clisson vont bon train. Nous nous sommes glissés au sein du chantier pour vous faire découvrir l'envers du décor.